Après plus de deux ans et demi d’existence, le MVNO Joe Mobile s’éteint

publié le 04.04.2015 par Mickaël

Joe Mobile, tout le monde en a forcément un jour entendu parlé, au moins pour ses publicités sympas et farfelues, animant des personnages globuleux amusants au côté d’une jolie dame ressassant le slogan “ça c’est mon Joe !” au travers des différents clips. Mais plus que ses publicités, Joe était animé d’un concept novateur pour un opérateur virtuel, intégrant le concept du forfait personnalisable à l’aide d’un Cockpit. Retour sur le parcours d’un MVNO pas comme les autres.

 

joe-mobile-fin

 

Octobre 2012 – Joe Mobile est lancé sur les rails par SFR qui a pour vocation de capter un public plus proche de celui susceptible d’être intéressé par les offres de Free Mobile le “trouble maker” des opérateurs historiques à l’époque, qui détenait alors près de 8 % du parc d’abonné total en France après seulement 9 mois d’existence.

Joe Mobile s’apparentait donc à une opération de contre-attaque supplémentaire pour SFR qui avait pourtant déjà lancé RED dans le même but. Mais Joe Mobile n’était pas qu’un MVNO de plus, censé noyer le marché avec toujours plus d’offres. Joe Mobile était novateur en ce sens que, pour la première fois dans l’histoire des offres mobiles, il était possible de “personnaliser” son forfait sans engagement, proposant ainsi des options à des tarifs très compétitifs.

C’est probablement une communication approximative et surtout dérisoire comparé aux autres services de SFR comme RED, qui aura empêché au petit MVNO de percer. En effet, les premières publicités (et notamment télévisées) ne sont apparues que quand les résultats de Joe Mobile faisait craindre un échec retentissant.

Peu de gens auront compris qu’avec Joe Mobile vous choisissiez votre formule de forfait en fonction de vos besoins et de votre budget et tout ça sans engagement.

Ainsi, par exemple, pour 11 euros vous disposiez de 1 Go d’internet en H+ (à l’époque où la 4G n’étaient pas d’actualité), 2 heures d’appel et SMS/MMS illimités sur le réseau SFR : une formule relativement avantageuse comparée à la concurrence, d’autant plus que votre choix s’était modelé en fonction de vos besoins et non pas au gré d’une promotion qui vous avait attiré pour un soi-disant bon rapport qualité-prix, forfait pour lequel au fond, vous n’iriez jamais jusqu’à le consommer entièrement.

C’était là le postulat de Joe Mobile : Choisir ce dont vous avez besoin, quittes à ajouter ou retirer des options les mois suivants pour ajuster vos besoins mais voilà, le consommateur français (pas vous, les autres !) ne sait pas ce qu’il veut et il ne le sait pas parce qu’il ne prend pas le temps de comprendre ce dont il a réellement besoin. Il choisit parce que c’est “mieux”, c’est “plus rapide” ou parce qu’ “il y en a plus” sans vraiment se poser la question de savoir si un jour il aura besoin de tout cela, à l’image d’une société de consommation aveugle. Mais passons, le fait est que Joe Mobile tire sa révérence à partir du 15 mai au profit du MVNO historique qu’est Virgin Mobile, en recommandant ce dernier pour lui succéder, agrémenté de quelques promotions superficielles comme la mise à disposition de la carte SIM gratuitement.

Et vous, comment percevez-vous la fin de Joe Mobile ?

 

 

 

Laisser un commentaire