Le bitcoin chute de 19.000 à 11.000 dollars en cinq jours

bitcoin chute

Le Bitcoin alimente encore la une de l’actualité ces dernières semaines en raison d’une dévaluation. En cinq jours cette monnaie virtuelle a perdu 45% de sa valeur. C’est suffisant pour faire pâlir la communauté qui s’est créée autour de cette nouvelle devise.

La chute brutale du Bitcoin

Même si ce n’est pas la première chute de cette monnaie virtuelle, cette dernière chute aura eu pour effet de faire grincer des dents aux gros investisseurs. Tout allait pourtant assez bien au cours de l’avant-dernière semaine de décembre car, la valeur du Bitcoin était de 19 000 dollars. Mais le Bitcoin a connu une chute vertigineuse en fin d’après-midi du vendredi de cette même semaine de Décembre avec une nouvelle valeur de 11 000 dollars soit 8 000 dollars de perte. La situation s’est améliorée au cours du même vendredi avec une nouvelle valeur de 14,445 dollars vers 23h (heure française). La période du jeudi au vendredi a été particulièrement cruciale. Le prix du Bitcoin a en effet baissé de 4 000 dollars au cours de cette période.

Les acteurs de la cryptommonaie n’ont pas tardé à réagir face à cette chute inquiétante. Coinbase, une des plus grandes plateformes mondiales d’échanges de cryptomonnaie a suspendu momentanément les échanges sur sa plateforme en raison d’un trafic très élevé. La France a décidé de prendre plus au sérieux tout ce qui entoure le Bitcoin. L’entourage du ministre des Finances a annoncé que le Bitcoin serait l’un des sujets du prochain G20 en raison « des risques par rapport à la spéculation et par rapport à la possibilité de financements illicites ».

Lire aussi : Ou acheter des Bitcoins ?

On devrait s’y attendre

Cette fluctuation du Bitcoin était tout de même prévisible.  L’analyste Benjamin Robert trouve normal cette chute du Bitcoin. Une correction était inévitable voire nécessaire parce que « les investisseurs de long terme étaient assis sur des gains » importants. Le Bitcoin n’est en effet sous la direction d’aucune banque centrale, autrement dit, son fonctionnement est décentralisé. Sa gestion est assurée par les ordinateurs des différents utilisateurs. Les  banques n’hésitent pas à souligner un certain manque de transparence dans l’établissement des prix du Bitcoin et voient d’un mauvais œil sa forte montée. Le Figaro montre par exemple que le Bitcoin a connu une croissance d’au moins 1300% en l’espace de douze mois. Ce fait prouve la volatilité du Bitcoin.