Real Time Web Analytics

Tapez pour rechercher

Actualité

Failles Meltdown et Spectre : plusieurs actions en justice engagées contre Intel

Après Apple et Spotify, c’est au tour d’Intel de faire face à des poursuites judiciaires. Cette situation pour le moins embarrassante, intervient suite à la détection des failles Meltdown et Spectre dans les processeurs Intel.

Détection des failles

En juin 2017, des experts de Google ont découvert deux failles de sécurités dans les processeurs Intel. Ces deux failles ont été nommées Meltdown et Spectre. La faille Meltdown concerne les processeurs proposés par Intel depuis 1995. La faille Spectre quant à elle, concerne non seulement Intel, mais aussi certains de ses concurrents à savoir AMD et ARM. La vulnérabilité de ces processeurs pourrait permettre à des personnes malveillantes d’intercepter des informations sensibles à distance en accédant tout simplement à la mémoire de l’ordinateur. L’avocat Bill Doyle fait remarquer que « La vulnérabilité révélée suggère qu’on pourrait avoir affaire à une des plus grandes failles de sécurité de tous les temps ». En effet, Intel étant l’un des plus gros fournisseurs de processeurs au monde, les processeurs Intel se retrouvent logiquement dans presque tous les smartphones, tablettes et ordinateurs en circulation présentement. Ils servent notamment à effectuer les opérations essentielles au bon fonctionnement de l’appareil et de ses applications.

Lire l’actualité également ici.

Des poursuites sont engagées

Comme on pouvait s’y attendre, des poursuites ont été engagées contre Intel. Trois recours collectifs provenant de l’Indiana, de l’Oregon et de la Californie ont été déposés en justice contre Intel. Ces recours collectifs ou « class action » demandent à Intel le paiement des dommages subis.

Intel a tout de même réagi en annonçant par le moyen de Brian Kraznich son PDG que les failles Meltdown et Spectre sont « contenues » et  qu’un travail est fait « pour que cela reste ainsi ». Intel essaie alors d’apporter des correctifs en vue d’enrayer ou de limiter la menace des possibles intrusions. Malgré cela, certains se montrent réticents face aux solutions proposées par Intel. Ils soulignent que lors des tests des patchs qui serviront à colmater les brèches, il a été noté une réduction de 5 à 30 % des performances du processeur dans certaines situations. Intel rejette ces indications en indiquant que l’impact des correctifs sur les processeurs serait réduit surtout pour les particuliers. Les experts de Google confirment les indications du constructeur de puces électroniques sur l’impact que les correctifs auraient sur les performances.

Failles Meltdown et Spectre : plusieurs actions en justice engagées contre Intel
Notez cet avis