Retrogaming: C’est au tour de la Game Boy de renaître de ses 8-bits

retrogaming game boy 8 bits

Lors du CES 2018, la Game Boy de Nintendo a refait surface. Cette console n’est pas le produit de Nintendo, mais de Hyperkin. Pour les nostalgiques des années 90, c’est un cadeau.

Retour de la Game Boy ?

La Game Boy proposée par Hyperkin -une entreprise américaine- est nommé pour le moment Ultra Game Boy. Il est à noter que ce nom n’est pas définitif. Il est fort probable que le nom soit changé, car Nintendo n’a aucun accord avec l’entreprise américaine pour le lancement de cette nouvelle console qui reprend les caractéristiques du produit de Nintendo. Cette création de Hyperkin apparaît comme une violation du droit d’auteur de l’entreprise nipponne, mère de la Game Boy. Hyperkin est d’ailleurs reconnue dans le domaine de la conception d’anciens modèles de consoles cultes

La nouvelle console est faite en aluminium. Elle est équipée d’un écran rétroéclairé. Les piles ont été changées contre une batterie dont l’autonomie est de 6 heures de temps. Cette batterie est rechargeable par port USB-C. La console est équipée de haut-parleurs stéréo et de deux sorties audio. Il faudra tout de même trouver les mythiques cassettes des anciennes consoles pour pouvoir jouer sur la console.

Jusqu’à présent Nintendo ne s’est pas prononcé sur l’apparition de la console portant les traits de son invention.

2017 l’année du retrogaming.

L’apparition d’une nouvelle console rappelant des consoles cultes n’est pas une première. L’année 2017 a été l’année de la résurrection de ces anciens gadgets.

La Mega Drive Flashback de Nintendo a par exemple été reproduite par AtGames. Cette reproduction est loin d’être aussi parfaite que la console originale. Elle est peut être acquise au prix de 89,90 euros. L’éditeur AtGames s’était déjà illustré en 2016 avec la reproduction de consoles qui ont été critiquées. AtGames a ensuite reproduit la NES qui a connu un succès à sa sortie.

Capcom a édité une cartouche en deux versions limitées de Street Fighter 2 sur Super Nintendo. Il existe une cartouche rouge rappelant le bandeau de Ryu et une verte rappelant Blanka. La cartouche rouge a été tirée à 4.500 exemplaires et la verte à 1.000 exemplaires. Comme on pouvait s’y attendre les nostalgiques se sont rués sur les stocks qui sont désormais épuisés.

La nostalgie des consoles des années 90 pourra-t-elle l’emporter sur les innovations ? Vos avis sont attendus.

A lire également:  CES 2018: « The Wall » de Samsung, comme un écran de cinéma dans son salon

Noter cet avis