Tapez pour rechercher

Ripple (XRP)

ripple xrp
Le Ripple est l’une des cryptomonnaies les plus renommées. Sa valeur a grandement augmenté au fil des années. Le Ripple est devenue l’une des monnaies plus échangée sur les plateforme consacrées à ces nouvelles monnaies numériques. Elle est 3ème dans le classement des cryptomonnaies. Il s’agit également d’un système de règlement en temps réel qui, depuis 2012 vise à rendre les transactions plus sécurisées et rapides.

Qu’est ce que le Ripple ?

Le Ripple est donc deux choses : une cryptomonnaie et une startup qui fournit des solutions de paiement sécurisées.

La startup Ripple existe depuis 2004. La première version du paiement Ripple, RipplePay était un processus local. A partir de 2010, le laboratoire OpenCoins développe le Ripple XRP, monnaie numérique similaire au bitcoin qui permet désormais aux banques et autres gestionnaires de transférer de l’argent à moindres frais et avec des délais bien plus réduits.

Le Ripple voit de nombreux investisseurs se presser à ses portes comme Google Ventures puis au fil des années, est adopté par de nombreuses institutions financières comme HSBC ou la Bank of America. Aujourd’hui, le Ripple gagne constamment en notoriété grâce à des partenariats avec de nombreuses banques.

Comment fonctionne le Ripple ?

Le concept du Ripple est un protocole OpenSource, c’est à dire qu’il est accessible à tous.
Le Ripple se définit lui même comme une « technologie d’infrastructure de base pour les transactions interbancaires – un outil neutre pour les institutions financières et systèmes ». Ce système permet aux banques des échanges plus fluides mais toujours aussi sécurisés grâce à la blockchain.

Les utilisateurs de la monnaie XRP peuvent effectuer des transactions cryptographiques signées dont la trace est inscrite dans la blockchain. Ainsi, les transactions sont sécurisées et rapides. Le XRP peut être échangé avec d’autres crypto monnaies comme le bitcoin.

Grâce au pont bitcoin, les possesseurs de Ripple peuvent payer en bitcoin sans posséder d’unités de cette cryptomonnaie.

Le Ripple supporte plus de 1500 transactions par seconde, un record dans le monde des cryptomonnaies.

Cours du Ripple ?

Le cours du Ripple varie toutes les secondes et les cours ne sont pas les mêmes sur les différentes plateformes d’échange de cryptomonnaie.

A l’heure où cet article est écrit, le cours du Ripple est de 0,279865$ l’unité ou 0,00004321 BTC.
Avant d’en acheter, il faut également regarder le volume quotidien de Ripple, plus il est acheté, plus le prix augmente.

Le Ripple est actuellement la 3ème cryptomonnaie mondiale avec 39 712 852 387 XRP en circulation.

Ou acheter des Ripple ?

Pour acheter du Ripple, il faut se rendre sur un « exchange », un site de trading de cryptomonnaies et échanger des bitcoins contre du Ripple selon leur cours boursier actuel. Les exchange les plus connus sont Kraken, BitStamp ou encore Binance.

Ces exchanges offrent un portefeuille de cryptomonnaies mais vous pouvez également transférer vos cryptomonnaies sur un portefeuille plus sécurisé comme CoinPayements ou Rippex. Il existe également des portefeuilles physique sous forme de disques durs, comme le Ledger Nano. Toutefois, ces portefeuilles sont plus onéreux.

Attention, le XRP n’est pas minable avec un processeur.

Les avantages du Ripple ?

Les avantages du Ripple sont le transfert de fond à l’international avec des frais de transaction très bas par rapport aux frais bancaires classiques.

De plus, les transactions en Ripple sont sécurisées par la blockchain, chaque transaction est gravée dans la chaine.

La durée de transaction du Ripple est très courte, pas plus de 5 secondes en moyenne avec un nombre de transactions simultanées très élevé par rapport au reste des cryptomonnaies.

Le Ripple bénéficie d’une légitimité internationale. En effet, il a des partenariats avec beaucoup de banques (comme American Express) dans le monde entier qui font confiance au Ripple pour améliorer les échanges de leurs clients.

Qui accepte les Ripple ?

Le Ripple est une monnaie de compensation, pas une monnaie avec laquelle on peut payer sur des sites de vente en ligne qui proposent parfois de payer en Bitcoin ou Etherum. Cette monnaie est seulement acceptée par les banques qui utilisent le Ripple. Elle sert à trouver le meilleur taux de change lors d’une transaction entre deux monnaies. Mais on ne peut rien acheter avec des tokens XRP à part d’autres cryptomonnaies comme le Bitcoin. Le Ripple est donc seulement utilisable sur les exchange, en tant que bien de spéculation.

Les risques ?

Comme pour tout bien financier, les risques du trading sont la perte de son capital de départ et parfois l’endettement.

Il se peut que vous ayez acheté des Ripple à un certain prix et le lendemain leur cour chute. C’est pour cela qu’il faut être attentif aux comportements du marché et ne pas acheter sans réfléchir. Il faut se renseigner sur la cryptomonnaie que l’on achète, sur sa fluctuation les semaines passées et sur l’avenir du projet. Si on achète sans réfléchir, il est possible de voir la cryptomonnaie dans laquelle on a investit baisser en valeur ou pire, se révéler être une arnaque. Les cryptomonnaies demandent du temps et de la maîtrise pour être sûr de faire le bon investissement.

Enfin, le Ripple est une cryptomonnaie assez volatile, il faut donc réfléchir avant d’investir dedans.

Fiscalité

Il n’y a pas si longtemps, la fiscalité autour des cryptomonnaies était encore très vague car ces monnaies ne suscitaient pas l’engouement qu’elles provoquent aujourd’hui.

Depuis le 29 avril 2018, un texte de loi donne les détails de la fiscalité de ces monnaies virtuelles et les taxes qui vont avec.

Les ventes de cryptomonnaies occasionelles seront taxées au régime des plus-values sur les meubles, donc à hauteur de 19% auquel s’ajoute les prélèvements sociaux (17,2% en 2018).

En cas de revente régulière et donc d’activité habituelle, les cryptomonnaies seront taxées au régime BIC, même pour un montant de bénéfices inférieur à 5000€.

Toutefois, l’activité de trading de cryptomonnaies ne fait toujours pas l’objet d’une définition précise de la part du gouvernement, les taxes sont donc plus souvent décidées au cas par cas.

Si ces monnaies continuent à se populariser, de nouvelles lois devraient venir enrichir les détails d’imposition sur les cryptomonnaies dans les années qui viennent.