Real Time Web Analytics

Tapez pour rechercher

IOTA (MIOTA)

iota miota

Après le succès du Bitcoin et de l’Ethereum, une nouvelle cryptomonnaie essaie de se distinguer : le IOTA. Créé le 11 juin 2017 par David Sønstebø, Dominik Schiener et M. Sergueï Popov, l’Internet of Things Application est depuis ouvert au public, en phase test.

Cette nouvelle cryptomonnaie suscite de nombreuses interrogations auxquelles nous allons tâcher de répondre.

Qu’est ce que le IOTA ?

Le IOTA pour Internet of Things Application, est une cryptomonnaie en phase expérimentale dont le but est de faciliter les transactions entre appareils connectés sur internet (Internet des objets). Grâce à la technologie du IOTA, les appareils équipés de capteurs pourront échanger entre elles des data. Le IOTA permet également le traitement des paiements et micro-paiements entre machines connectées.

Comment fonctionne le IOTA ?

Contrairement au Bitcoin, le IOTA n’utilise pas l’architecture de la chaîne de blocs (blockchain), mais le système Tangle (entrelacs). Puisque dans ce système il n’y a ni blocs ni chaînes, le temps de validation des blocs est supprimé ce qui rend le débit des transactions plus rapide. Le Tangle utilise le concept mathématique du DAG(graphe dirigé acyclique) qui permet à chaque utilisateur d’être un valideur du réseau. Pour que sa propre transaction soit validée, chaque utilisateur doit participer à la validation de deux autres transactions. Cette méthode de vérification signifie qu’il n’existe pas, contrairement au système de la blockchain, de grand livre central.

Le cours du IOTA

La capitalisation boursière du IOTA a été réalisée grâce à une ICO (initial coin offering) pour laquelle 2,7 milliards d’unités ont été mises sur le marché. Soit l’intégralité des IOTA créés (2,779,530,283,277,761).

Le IOTA a dans un premier temps connu une période de croissance fulgurante. Il devient la quatrième cryptomonnaie dont la valeur est la plus élevée, devant le Ripple. Sa valeur a par la suite chuté, lui faisant perdre sa place dans le classement des cryptomonnaies. Avec une capitalisation boursière qui se situe autour de 1,60 milliards de dollars, la valeur actuelle du IOTA se situe sous la barre des 0,58 dollars.

Où acheter du IOTA ?

Il existe de nombreuses plateformes sur lesquelles acheter du IOTA. Nous vous recommandons les suivantes :

  • Binance : Créée en 2017, cette plateforme permet uniquement l’achat de IOTA via un échange de cryptomonnaies. Vous pouvez déposer du Bitcoin et de l’Ethereum pour faire l’acquisition de IOTA.
  • Bitfinex : C’est l’une des plus grandes plateformes d’échange de cryptomonnaie au monde. Pour acheter du IOTA vous pouvez soit procéder directement à un dépôt depuis votre compte bancaire (le paiement s’effectue en dollars), soit l’échanger contre une autre cryptomonnaie.
  • Etoro : Plateforme de trading social créée en 2007, elle permet également d’investir dans les cryptomonnaies. Après un dépôt sur la plateforme d’un minimum de 200€, vous pouvez acheter du IOTA.
  • Gate.io : plateforme qui permet d’échanger des cryptomonnaies. Vous pouvez acheter le IOTA après avoir déposé sur la plateforme une autre cryptomonnaie.

Les avantages du IOTA

Le système Tangle, en éliminant le bloc et la chaîne, permet des transactions rapides et surtout gratuites. Il n’existe pas de frais de transaction avec le Tangle. Le paiement s’effectue par l’utilisateur en validant deux autres transactions. Les transactions ne sont plus validées par des mineurs mais par l’utilisateur lui-même.

Quant à l’intérêt de la technologie en elle-même, celle-ci a pour avantage de faciliter les paiements entre machines contribuant à la constitution d’une micro-économie de machine à machine.

Qui accepte le IOTA ?

Le IOTA est un moyen de paiement entre machines connectées. Ces machines connectées, loin d’être futuristes, existent déjà : balance connectée, caméra wifi, ordinateur, réfrigérateur etc. Les transactions quant à elles sont encore en phase test.

Néanmoins, la borne de recharge de véhicules électriques ElaadNL, a inauguré en mars 2018 sa première borne dont le paiement s’effectue exclusivement avec la technologie IOTA.

Pourquoi le IOTA est-il différent des autres moyens de paiement ?

Le but premier du IOTA est de permettre des transactions de machine à machine. C’est là, la différence de taille entre le IOTA et les autres moyens de paiement. La technologie du IOTA se veut plus avancée que celle de la cryptomonnaie de référence qu’est le Bitcoin.

Ainsi, si les autres cryptomonnaies, comme le Bitcoin, constituent des réserves de valeur, le IOTA est un investissement dans la technologie des objets connectés.

Le IOTA, comme toute autre cryptomonnaie, se distingue également des autres moyens de paiement, en ce qu’il ne serait pas tributaire des crises du système monétaire conventionnel.

Quels sont les risques ?

Le IOTA étant actuellement en phase test, la mise en œuvre de cette nouvelle technologie n’apparait pas sans risques. C’est pourquoi certains experts s’inquiètent quant à la résistance de la plateforme à de potentielles cyberattaques. Nous n’avons pas encore assez de recul sur la viabilité d’une telle plateforme sur le long terme.

On considère que la blockchain est vulnérable quand une partie détient 51% de la puissance de calcul du réseau. Puisque le IOTA utilise Tangle, il est vulnérable dès qu’une partie contrôle 34% de la puissance de calcul du réseau, soit plus d’un tiers de celui-ci. Étant donné que le réseau initial de IOTA est plus petit que la blockchain, cette prise de contrôle est plus facile pour un attaquant.

La fiscalité du IOTA

Les revenus générés grâce à IOTA sont, comme pour toutes cryptomonnaies, imposables. Si les profits générés par la vente du IOTA sont occasionnels, vous devrez les déclarer dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC). Si au contraire, vous vivez de l’achat et de la vente de cette cryptomonnaie, vous devrez déclarer vos gains en tant que bénéfices commerciaux et industriels (BIC). Pour procéder à cette déclaration, il vous faudra comptabiliser l’ensemble des bénéfices réalisés afin de les déclarer l’année suivante.

Cependant, si vous revendez à perte ou que vos IOTA sont dans votre wallet et pas encore transformés en monnaie FIAT (€ ou $ par exemple), ils ne sont pas imposables.

IOTA (MIOTA)
4.1 (81.54%) 13 votes