Tapez pour rechercher

Tech

Tracking : l’une de ces 3 méthodes peut être utilisée pour suivre votre adresse IP

Chaque jour, de nombreux internautes sont concernés par le suivi de leur adresse IP. Cette problématique évoque souvent des situations complexes et non sans conséquences.

 Bref, « préserver mon IP » est un sujet toujours plus inquiétant. Quelles sont les 3 méthodes de tracking les plus utilisées ? Comment s’en protéger efficacement ? Cet article vous apportera toutes les réponses nécessaires.

Qu’est-ce qu’une adresse IP ?

L’adresse IP d’un internaute fait référence à des identifiants de connexion générés en fonction d’un appareil ainsi que la connexion internet utilisée (wifi ou données mobiles). Ce protocole est indispensable pour autoriser la réception ou l’envoi d’informations en ligne. 

Vous pourriez alors vous poser une question pertinente : « si mon IP concerne exclusivement mes propres données, pourquoi cette adresse est traquée par certains sites ou hackers ? » La réponse est pourtant évidente : cette empreinte automatiquement générée peut favoriser une identification précise de chaque utilisateur. En effet, quelques manipulations suffisent pour géolocaliser le propriétaire d’une adresse IP. 

Certains internautes penseront que le tracking d’adresses IP est une méthode principalement appliquée par les hackers. Certes, les pirates priorisent ces informations pour pouvoir piéger leurs victimes. Pourtant, de nombreux sites et services en ligne populaires appliquent des principes similaires à des fins commerciales. 

L’affichage de campagnes publicitaires ou produits adapté en fonction d’une adresse IP permet évidemment de maximiser le taux de conversion des professionnels. Cette stratégie est pourtant non-autorisée en Europe (cet article publié sur le site Lefigaro.fr résume parfaitement cette information). Or, le tracking d’adresse IP est souvent difficilement démontrable.

Depuis plusieurs années, 3 méthodes distinctes sont principalement employées pour suivre l’adresse IP des internautes.

Quelles sont les 3 méthodes de tracking les plus utilisées ?

Les méthodes présentées dans cet article ne nécessitent aucune compétence particulière en informatique. Vous pourrez donc satisfaire votre curiosité en testant rapidement chacune de ces manipulations.

  1. Identifier une adresse IP depuis Google

Saviez-vous que Google peut vous permettre de tracer l’adresse IP d’un site spécifique en seulement quelques minutes. Pour y parvenir, il vous suffit de suivre quelques étapes particulièrement accessibles.

Dans un premier temps, rendez-vous directement sur votre moteur de recherche. Recherchez le site IP Lookup, puis indiquez l’adresse IP du site de votre choix. Enfin, validez en cliquant sur « Lookup IP address ». Vous retrouverez alors des informations surprenantes concernant la géolocalisation du propriétaire du domaine.

  1. L’IP tracking avec WolframAlpha

WolframAlpha est un service alternatif à Lookup IP. Également accessible depuis votre moteur de recherche favori, celui-ci présente néanmoins une interface plus complète et complexe.

Tapez simplement « WolframAlpha » depuis la barre de recherche de Google afin d’être redirigé sur le site officiel de ce service. De nouveau, vous devrez indiquer l’adresse IP d’un site (ou d’un utilisateur Skype, par exemple) afin d’obtenir des informations précises et complémentaires. Suite à cela, validez votre sélection avec votre clavier d’ordinateur (ou virtuel). Le nom et la position géographique du détenteur de l’adresse IP seront affichés quelques secondes plus tard. Par ailleurs, WolframAlpha autorise la sauvegarde de ces données. Pour cela, cliquez sur l’icône « + » (située à droite de l’interface principale).

  1. L’utilisation d’un logiciel dédié

De nombreux logiciels dédiés à l’analyse d’adresse IP sont également disponibles en téléchargement gratuit sur le web. Afin de garantir une parfaite objectivité de cet site, aucun programme spécifique ne sera cité dans cet article. Le choix de l’une de ces solutions ne sera orienté qu’en fonction de vos préférences. En effet, ces logiciels proposent des options similaires ; aucun classement ne peut donc être réalisé sans prendre en compte certains facteurs subjectifs.

Comment éviter ces méthodes de tracking ?

 « Puis-je considérer que le traçage de mon IP impacte mes achats sur le web ? ». Absolument ! La vente de billets d’avion est ici un exemple concret où des coûts supplémentaires sont souvent non-négligeables. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez directement cet article publié sur le site 20minutes.fr.

Deux solutions vous permettront de limiter le traçage de vos données et maximiser votre confidentialité.

L’utilisation d’un serveur proxy

Un serveur proxy vous permet d’utiliser un réseau intermédiaire afin de supprimer votre géolocalisation initiale. Néanmoins, ce type de solutions est réservé aux utilisateurs familiers avec le domaine de l’informatique (plusieurs réglages sont nécessaires).

L’utilisation d’un VPN

Un VPN (ou réseau privé virtuel) assure également aux internautes une connexion depuis un réseau intermédiaire. Par ailleurs, ces solutions intègrent un système DNS afin de masquer votre adresse IP. Enfin, le cryptage de données via un protocole spécifique assure une cybersécurité optimale. 

Contrairement aux serveurs proxy, les VPN ne nécessitent qu’une simple installation (programme disponible auprès du fournisseur). Aucune connaissance n’est donc requise.

Pour conclure

Les méthodes présentées dans cet article ne manqueront pas d’alarmer certains internautes insensibles face à l’IP Tracking. L’utilisation d’un serveur proxy ou d’un VPN pourra néanmoins répondre à ce phénomène largement recensé.