Tapez pour rechercher

Conseils

Censure : la Chine interdit les VPN “pour mettre de l’ordre”

Malgré le nombre très important de Chinois sur Internet, le pays figure toujours parmi ceux qui appliquent les plus sévères restrictions sur la toile. En 2018, la censure sur Internet en Chine a monté d’un cran lorsque le gouvernement de Pékin a décidé d’interdire l’usage de VPN sur tout le territoire. Cela aura bien sûr un impact sur l’accessibilité aux sites bloqués par le fameux Pare-feu chinois par les résidents, mais surtout pour les entreprises présentes dans le pays. Il existe, malgré tout, quelques moyens de contourner la censure en Chine que nous vous proposons de découvrir dans cet article.

La Chine et sa cybersouveraineté

Depuis de très nombreuses années, Pékin a toujours appliqué sa politique de cybersouveraineté qui consiste, en partie, à maîtriser vigoureusement les contenus Web accessibles à ses citoyens. Ainsi, de très nombreux sites Web étrangers sont tout simplement interdits en Chine. Google et tous ses services, les sites d’information comme le Wall Street Journal et le New York Time, mais aussi les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook font partie de ces sites Web interdits dans le pays. Le très populaire grand pare-feu chinois est le principal outil de la censure chinoise très stricte sur le Web. Ce pare-feu permet de bloquer systématiquement l’accès à ces sites à tous les usagers qu’ils soient particuliers ou professionnels.

censure chine interdit vpn avis
Une interdiction récente du VPN

Jusqu’en 2018, il était possible d’accéder aux sites interdits en Chine à l’aide des VPN. Il s’agit d’outils informatiques qui permettent de surfer sur le Web furtivement à travers un vaste réseau d’adresses IP. Il s’agissait alors du moyen le plus simple, mais facilement accessible, pour contourner la censure en Chine. Pourtant, justifiant sa décision par « des premiers signes de développement anarchique qui apparaissent, créant un besoin urgent de réglementation » le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information a décidé d’interdire l’usage des VPN dans le pays.

Désormais, il faudra donc une autorisation officielle et le paiement de frais très élevés pour pouvoir utiliser un VPN légalement. Encore, ce privilège est réservé à des entreprises d’État ou encore aux cabinets d’avocats. Les fournisseurs de VPN gratuits et payants hors de la Chine seront systématiquement interdits. Les opérateurs et les fournisseurs d’accès Internet seront aussi tenus de veiller à ce que leurs clients n’utilisent pas leurs services pour des activités illégales.

Des répercussions pour les résidents étrangers et les entreprises

Dans la pratique, cette interdiction des VPN réduira de manière significative l’accès déjà limité aux contenus Web pour tous les résidents en Chine. Elle affectera surtout les entreprises étrangères présentes dans le pays. En effet, elles ont besoin des services de certains sites Web interdits dans leurs activités. À titre d’exemple, une entreprise française qui dispose d’une filiale en Chine aura besoin de certains services de Google pour mieux communiquer avec la maison-mère. L’accès aux informations du marché sera même beaucoup plus limité, ce qui peut affecter la compétitivité au niveau international.

censure chine interdit vpn conseils
Les solutions pour contourner le pare-feu

Il existe plusieurs solutions pour continuer à accéder aux sites interdits en Chine. Si vous comptez vous rendre prochainement dans le pays, vous pouvez d’ores et déjà vous abonner à un VPN avant votre voyage. Si son développeur le permet, vous pourriez continuer à l’utiliser une fois dans le pays.

Il existe également des VPN capables de contourner l’interdiction appliquée par le pare-feu chinois. Il faudra toutefois être pointilleux et savoir s’adresser aux bons sites Web pour dénicher ces VPN puissants et capables de rester opérationnels sur le territoire chinois. La tâche peut donc s’avérer difficile. Vous trouverez ces outils puissants dans notre classement des meilleurs VPN actuellement disponibles sur Internet.

Enfin, il est possible de changer d’adresse IP pour éviter les interdictions. Le gouvernement n’applique pas de restrictions sur les adresses IP VPN uniques qui peuvent être fournies par un serveur VPN.

L’usage du TOR qui donne accès au Deep Web est aussi une solution pour surfer librement. Toutefois, cette solution n’est pas toujours sécurisée notamment pour votre ordinateur qui peut facilement être infiltré par des virus et des pirates informatiques.