Real Time Web Analytics

Tapez pour rechercher

Crypto

Bourse : vers un krach du bitcoin ?

La polémique autour de la cryptomonnaie est à la une de l’actualité boursière depuis la fin de l’année 2017. Le Bitcoin qui est la devise la plus célèbre des devises virtuelles ou cryptomonnaies a connu une chute de 50 % de sa valeur. Autant dire alors que la volatilité du Bitcoin est toujours aussi forte et imprévisible. Il ne serait alors pas exagéré de prévoir un krach ( effondrement des cours des valeurs à la Bourse selon Larousse) du Bitcoin.

Les devises virtuelles dans la tourmente

Comme nous l’avons souligné plus haut, l’extrême volatilité de la cryptomonnaie, en particulier le Bitcoin fait toujours couler beaucoup d’encre. Pour rappel, en 2017, le Bitcoin avait vu sa valeur quitter de 17 000 dollars (pic de la valeur) pour tomber à 11 000 dollars. Le Bitcoin s’est stabilisé par la suite à 14 000 dollars. En ce début d’année, la valeur du Bitcoin est tombée de 50% par rapport à son plus fort niveau. Le 22 janvier, le Bitcoin cotait à 10 857 dollars après être passé sous la  barre des 9847 dollars.

D’autres cryptomonnaies connaissent les mêmes aléas. L’Ethereum, qui avait atteint la barre de 1.423 dollars, a flanché jusqu’à 844 dollars avant de revenir à 854 dollars soit 20% de perte. Même phénomène avec le Litecoin. Le Litecoin est passé de 420 dollars à 147 dollars avant de se stabiliser à 163 dollars. Le Ripple, qui a atteint un record de 3,28 dollars est tombé en une journée à 0,85 dollars avant de revenir à 1 dollars soit 26 % de perte.

A lire également: Le Bitcoin chute de 19.000 à 11.000 dollars en cinq jours

Pour quoi cette tourmente ?

Pour de nombreux observateurs, la Chine et la Corée du Sud ont une part de responsabilité dans la tourmente que connaissent les différentes devises virtuelles. Le ministre de la Justice sud-coréenne, Park Sang-ki, a affirmé que son ministère étudiait une loi interdisant les échanges de cryptomonnaie. Il souligne que cela fait suite à de longues discussions avec un certain nombre d’agences gouvernementales. Il faut noter cependant que cette mesure ne connaîtra pas une application immédiate. Elle doit en effet passer devant le Parlement. Ainsi, on pourrait compter plusieurs années avant son application.

La Chine partage le même point de vue que son compatriote asiatique. Elle avait déjà tenté des actions l’an passé contre les devises virtuelles. Elle avait par ailleurs ciblé les plateformes et les applications d’échanges

L’Allemagne par le biais de la Bundesbank, sa banque centrale, propose une réglementation mondiale des cryptomonnaies. Joachim Würmeling, membre du directoire de la banque, montre que les règles nationales n’arrivent pas à maîtriser le phénomène de la cryptomonnaie. A cet effet, il propose une vaste coopération internationale pour la régulation efficace des devises virtuelles.

Bourse : vers un krach du bitcoin ?
5 (100%) 1 vote