Search
Close this search box.
Cours cryptomonnaie
Bitcoin

Bitcoin

$69,196.72

BTC 0.43%

Ethereum

Ethereum

$3,931.31

ETH 5.19%

NEO

NEO

$15.36

NEO -0.52%

Waves

Waves

$2.48

WAVES 0.28%

Monero

Monero

$141.56

XMR 0.45%

Litecoin

Litecoin

$84.54

LTC -0.13%

Des organisations cybercriminelles offrent des salaires à six chiffres aux talents de l’IT sur le dark Web

Vous travaillez dans le domaine de l’informatique, et êtes à la recherche d’un emploi ? Depuis quelques années, de plus en plus d’offres d’emploi voient le jour sur le dark Web : des offres proposées par des organisations cybercriminelles, qui proposent de nombreux avantages aux professionnels. Bien que certaines offres et les salaires qui les accompagnent peuvent paraître alléchants, il est important de garder en mémoire les risques qu’elles impliquent.

 

Des offres d’emploi sur le dark Web

 

Depuis quelque temps, de nombreuses organisations cybercriminelles se lancent à la recherche de professionnels de l’informatique sur le dark Web. Ces derniers peuvent se laisser tenter par des offres d’emploi souvent bien plus intéressantes, notamment en ce qui concerne le salaire, qui pourrait atteindre jusqu’à 20 000 $ par mois pour les spécialistes les plus qualifiés du secteur. Ces offres peuvent concerner de nombreux rôles, dont des analystes de données, des développeurs d’outils ou de logiciels malveillants, des concepteurs de site Web, d’e-mail d’hameçonnage, des testeurs de logiciels malveillants ou encore des administrateurs informatiques. Pour ces différentes professions, le salaire médian observé est souvent très en dessous des offres d’emploi d’organisations cybercriminelles. Par exemple, le salaire d’un développeur est estimé à 2 000 € brut par mois en France, un salaire qui peut atteindre 15 000 $ sur le dark Web. Ces salaires peuvent aussi s’accompagner de nombreux avantages et de récompenses distribuées pour chaque mission réalisée. Pour la réalisation de tests d’intrusion, une offre d’emploi du dark Web affichait même un salaire de 100 000 € par mois, tandis que le salaire moyen d’un pentester en France est établi entre 36 000 et 48 000 € par mois, selon l’expérience du professionnel. Pour garantir au maximum leur protection sur Internet, les professionnels de l’informatique qui souhaitent tenter leur chance dans ce milieu devront s’accompagner des meilleurs logiciels de protection disponibles. Cela passe par l’utilisation d’un VPN, qui apporte une couche de protection supplémentaire sur le Web. Il est possible d’utiliser cet outil sur un ordinateur, mais aussi de faire le choix d’un VPN pour téléphone, pour assurer la protection de l’ensemble de ses appareils.

 

De nombreux avantages pour séduire les professionnels de l’informatique

 

En plus de ces salaires mirobolants, les organisations cybercriminelles proposent d’autres nombreux avantages aux professionnels de l’informatique. Un tiers des offres proposées concernent des offres d’emploi à temps plein, ainsi que des horaires flexibles. 8% de ces organisations proposent également des congés payés et des congés maladie aux professionnels, un réel avantage sur le marché du travail. Les autres avantages régulièrement proposés comprennent la possibilité de travailler à distance, un salaire fixe et payé rapidement, d’importantes perspectives de carrière, de nombreux défis et des récompenses en crypto-monnaie pour certaines missions. De nombreux professionnels peuvent être séduits par ce type d’offres, notamment du fait de l’importante disparité des salaires par rapport aux offres d’emploi du marché de travail légitime. Ces solutions peuvent aussi intéresser les personnes au chômage ou qui ne parviennent pas à trouver d’activité, notamment par manque d’expérience. L’augmentation des offres d’emploi sur le dark Web coïncide par ailleurs avec la période du Covid-19. En ce qui concerne le recrutement, les recruteurs peuvent procéder à des tests rémunérés qui leur permettent d’évaluer les capacités des candidats. Ils peuvent également tenir des entretiens d’embauche qui ressemblent en tout point aux entretiens pour des offres d’emploi légales, afin de vérifier les compétences des professionnels intéressés. Les entretiens d’embauche auraient lieu dans 25 % des cas, les recruteurs prenant également le temps d’analyser le CV du professionnel, un processus de recrutement semblable aux habitudes du marché du travail classique.

 

Quels sont les risques encourus pour de tels emplois ?

 

Bien que ces offres puissent paraître tentantes, elles engagent de nombreux risques, qu’il est important de garder en mémoire avant de tenter sa chance sur le dark Web. Tout d’abord, toutes les offres ne sont pas d’authentiques offres d’emploi, et vous pourriez être victime de fraude ou d’une tentative de piratage. En cas de problème de la sorte ou de non paiement de votre salaire, vous ne disposez d’aucun recours, puisqu’il s’agit d’un poste en réalité illégal. De plus, ces pratiques et ces emplois ne sont pas encadrés. Vous risquez également des poursuites, et pourrez même être arrêté et placé en détention pour les actes commis, même s’ils résultent de la demande de vos supérieurs. Des amendes et d’autres sanctions peuvent aussi vous concerner, des risques que nous ne sommes pas tous prêts à prendre.

4.1/5 - (16 votes)
Facebook
Twitter
LinkedIn