Cryptomonnaies : pourquoi les médias s’y intéressent autant ?

cryptomonnaies

L’explosion des monnaies numériques ne laisse personne indifférent. Les médias en font notamment leur chou gras, en cette période marquée par une récession économique mondiale.

  • Enquêtes ;
  • interviews ;
  • magazines ;
  • tribunes libres ;

tous les genres journalistiques sont mis à contribution pour décrypter le fonctionnement de ces moyens alternatifs de paiement. Mieux, la méfiance affichée par la presse, à l’avènement de la cybermonnaie, semble s’effriter en faveur d’un regain d’intérêt pour le sujet. Qu’est-ce qui peut bien expliquer ce changement de posture ? Focus sur les atouts des cryptomonnaies qui font couler tant d’encre et de salive.

Le Bitcoin en ligne de mire

La pandémie du coronavirus a révélé la fragilité des monnaies fiduciaires. En effet, celles des nations en voie de développement ont connu une nette dépréciation. De même, les économies des pays utilisant les devises réputées plus stables ont accusé le coup. Cette situation a été une occasion pour les médias de se pencher davantage sur la pertinence des cryptodevises. À cet effet, de nombreux débats ont porté particulièrement sur la fluctuation des cours Bitcoin, exclusivement tributaires de l’offre et de la demande sur la blockchain.

Une parade contre l’hyperinflation

Le Bitcoin, emblématique monnaie virtuelle, a cristallisé les attentions, car étant le premier actif issu du blockchain. Des diverses analyses des spécialistes, il faut retenir qu’il peut permettre de réduire l’hyperinflation qui pénalise souvent les économies. Ceci, parce qu’il s’agit d’une monnaie neutre qui n’est dépendante ni d’un État ni d’une banque centrale. De ce fait, sa valeur n’oscille pas en fonction des événements sociopolitiques. Donc, elle ne se déprécie pas suite à une hausse des prix des produits sur le marché. Raison pour laquelle acheter Bitcoin devient une option très intéressante. Néanmoins, ces monnaies déflationnistes offrent bien plus d’avantages.

Des transactions en toute sécurité

Les monnaies fiduciaires laissent progressivement place aux scripturales, afin d’assurer la sécurité des utilisateurs. Cependant, à son tour, cette dernière solution reste perfectible, puisque les comptes bancaires ne sont pas à l’abri des cyberattaques. A contrario, les cryptoactifs s’échangent sur des plateformes 100% sécurisées. En outre, les données personnelles des acteurs sont protégées, étant donné que le système autorise l’usage des pseudonymes. Une curiosité de plus pour les médias qui désirent révéler une telle opportunité au grand public.

De nouvelles perspectives

En plus de pouvoir opérer en toute sécurité, les utilisateurs des monnaies digitales peuvent également s’en servir pour réaliser des investissements. Dans ce cadre, de nouvelles opportunités leur sont chaque jour offertes. Par exemple, il est désormais possible de trader l’or via des cryptomonnaies. À cet effet, les médias multiplient les publications sur ce nouveau marché qui valorise davantage ces devises. Celles-ci peuvent donc s’adosser à un actif physique et par conséquent, attirer les plus sceptiques.

Des opérations en toute transparence

Même si les transactions en monnaies cryptographiques requièrent l’anonymat, il faut préciser qu’elles ont lieu publiquement. Cela signifie que les membres d’un même réseau sont informés de tout ce qui s’y passe. Cette transparence qui tranche avec le système de fonctionnement des banques classiques intéresse les professionnels de médias. Dans cette perspective des émissions sont organisées sur cette spécificité des blockchains. L’objectif est d’analyser dans quelle mesure promouvoir l’utilisation de telles devises, afin de renforcer la transparence de gestion des entreprises.

4.9/5 - (21 votes)
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn