Quels sont les processus de reconditionnement des produits high-tech en France?

 

Vous êtes à la recherche de produits high-tech performants et au meilleur rapport qualité/prix ? Optez pour les articles reconditionnés. En plus de faire des économies, c’est également un acte éco-responsable. Ce procédé consiste à remettre en état les mobiles d’occasion avant de les revendre. De ce fait, le reconditionnement limite les déchets électroniques. Lisez cet article pour en savoir plus sur ce concept. 

 

Quelles sont les étapes de reconditionnement des produits high-tech ?

 

De nombreux objets peuvent être remis en état. Cela inclut les téléphones mobiles et tablettes comme les produits Apple et Samsung. Il y a également d’autres éléments comme les montres connectées, les PC portables, les écouteurs et les coques de smartphones.  Il existe trois phases à respecter pour effectuer le reconditionnement des marchandises :

 

La phase de diagnostic ou phase de test

La première chose à faire est d’effectuer un diagnostic complet du produit. Cette phase consiste à faire des tests approfondis (123 tests en tout) pour évaluer les fonctionnalités de l’appareil. 

 

La phase de réparation

Après le test, chaque produit électronique est nettoyé puis formaté. Ensuite, le technicien procède à la réparation des imperfections et des éventuels dysfonctionnements. Si nécessaire, il remplace les pièces détachées défectueuses. 

 

La phase de réemballage

La dernière étape consiste à emballer la marchandise. Les experts effectuent un contrôle qualité des produits reconditionnés. Puis, ils procèdent à l’étiquetage des appareils en fonction de leurs caractéristiques esthétiques :

  • comme neuf ;
  • parfait état ;
  • bon état ;
  • bon plan.

L’automatisation du processus de reconditionnement des produits high-tech

 

De nos jours, la plupart des phases de diagnostic sont automatisées grâce à Largo.

 

Largo : qu’est-ce que c’est ?

Largo est une entreprise française basée à Nantes. Ce groupe est spécialisé dans le reconditionnement des produits high-tech :

  • les smartphones sous android et sous iOs ;
  • les tablettes ;
  • les ordinateurs portables.

Largo a été créé en 2016. Depuis son lancement, il a reconditionné plus de 220 400 produits. Cela lui a permis de générer un chiffre d’affaires de 17.6 M d’euros l’année dernière. La société a décidé de vendre les appareils reconditionnés chez les opérateurs télécoms. À peu près un an après son offre, Largo a déjà vendu plus de 10 000 produits remis en état auprès de ces derniers. Le bénéfice obtenu durant cette courte période s’élève à 2.6 M d’euros. 50 % des ventes sont effectuées auprès du Groupe Digicel. Il s’agit de l’un des leaders dans le domaine de la télécommunication en Caraïbe.

Aujourd’hui, Largo annonce l’automatisation de son processus de reconditionnement. C’est l’une des plus grandes innovations apportées dans ce domaine. L’entreprise a pour but d’accroître sa chaîne de production. En 2021, Largo a remis en état 15 000 produits par mois. Avec l’automatisation des tâches, l’objectif à atteindre est de 25 000 appareils par mois. Afin de mieux répondre à la demande croissante des produits reconditionnés, Largo a également étendu son local. La surface opérable est passée de 700 mètres carrés à 1 000 mètres carrés.

 

Les robots eTASQ Motion

Largo a intégré 6 robots eTASQ Motion au sein de son atelier afin d’automatiser le reconditionnement des appareils électroniques. Ses outils assurent la première phase du processus : le testing. Les robots modulaires sont personnalisés afin de répondre aux attentes de l’entreprise lors de la phase de test. De ce fait, les opérateurs n’ont plus qu’à programmer les critères à vérifier et les machines se mettent en action. Les robots eTASQ Motion peuvent effectuer le testing de 20 produits high-tech par heure. Les diagnostics effectués sont rapides et précis. Cela inclut les fonctions de l’ouïe, de la vue et du toucher. Les machines examinent trente-sept points de contrôles :

  • la connectivité (3) ;
  • les capteurs (6) ;
  • les caméras (8) ;
  • la sécurité (3) ;
  • la batterie (2) ;
  • l’audio (6) ;
  • la sécurité (3) ;
  • les boutons (6).

Les robots eTASQ Motion peuvent se charger des tâches répétitives. Cela donne au personnel la possibilité de se concentrer davantage sur d’autres activités. 

 

Pourquoi acheter des produits reconditionnés ?

 

Le marché des produits reconditionnés est actuellement en plein essor. La première raison pour laquelle de nombreuses personnes optent pour les produits d’occasion est le prix. En fait, ces articles sont 30 à 50 % plus abordables que le neuf. Ainsi, vous pouvez économiser quelques centaines d’euros en les achetant. À part son prix, l’achat des produits high-tech reconditionnés est un geste éco-responsable. Le recyclage de ces appareils favorise la limitation de l’empreinte de carbone. Depuis la création de l’entreprise Largo, plus de 220 000 appareils ont été reconditionnés. Cela signifie que 6 800 tonnes de matières premières sont économisées et 5 100 tonnes de dioxyde de carbone sont évitées.

 

Acheter des produits high-tech reconditionnés chez Largo 

Largo a reçu le label Lucie 26000 et il est sur le point d’obtenir la certification ISO 14001. Cela confirme que la société répond au standard de responsabilité environnementale. En achetant des produits high-tech reconditionnés chez Largo, vous bénéficiez d’une garantie allant de 12 à 24 mois (selon le modèle acheté). Vous pouvez effectuer 21 jours de test et si l’article est défectueux, vous pouvez le rendre. Largo prend en charge le service après-vente (SAV) avec un remplacement sous 3 jours ou 72 heures. Pour le rendre, rendez-vous sur le site Internet de la société. Puis, entrez dans la section service après-vente. Le payement peut se faire en 3 à 4 fois et l’expédition se fait sous 24 heures. Si vous vous inscrivez à la newsletter de la société, vous pouvez obtenir une réduction de 10 euros.

 

Quelles sont les exclusions de garantie des produits de Largo ?

 

La garantie proposée par l’entreprise Largo couvre les pannes mécaniques, électriques et électroniques de l’appareil. Toutefois, certains dysfonctionnements ne sont pas pris en charge, comme :

  • la présence de pièces non homologuées ;
  • les branchements électroniques et électriques non conformes ;
  • le changement non homologué de l’appareil ;
  • les dommages causés par les virus informatiques ;
  • les dégâts accidentels : chute, casse, oxydation ;
  • l’intervention faite par les non-professionnels.
4.6/5 - (21 votes)
Facebook
Twitter
LinkedIn